fév 13

Les freins à la mise en place d’une GMAO

Même si les avantages à installer et utiliser une GMAO sont nombreux, il subsiste quelques freins à sa mise en œuvre, qu’ils soient matériels, logiciels ou encore humains, il conviendra de les analyser en amont afin d’éviter ces différents écueils.

 

Ergonomie du produit défaillante

Au delà de l’aspect visuel, il faut avant tout prendre en compte l’ergonomie globale du produit, tant en termes de facilité d’utilisation de l’interface, que de l’adaptation aux différents utilisateurs.

L’outil doit être convivial, facile d’accès et répondre aux principales commandes en un minimum de clics. Combien d’actions sont nécessaires pour pointer une intervention ? Quel est le temps de réponse du logiciel pour faire cette action ? Imaginez-vous maintenant vos techniciens reproduire cette action 5 fois par jour sur une année, et vous aurez une idée précise de l’importance d’une ergonomie simple et efficace dans le choix de votre produit !

 

Délais de mise en place trop importants

Entre la phase d’acquisition, d’installation, de formation, d’alimentation de la base et d’utilisation, il peut se passer de 3 semaines à 2 ans en fonction du projet. S’il peut être aisé de maintenir le personnel impliqué sur une période de 2-3 mois, il n’en est pas de même sur 2 ans, le projet GMAO étant plus alors un « serpent de mer » dont on se demande si on en verra un jour le bout.

Une fois le projet initié, il faudra essayer de le mener à bien au plus vite, en s’appuyant sur votre fournisseur qui vous proposera des formations adaptées, et dans un délai raisonnable.

 

Absence de passerelles inter-outils

Bien souvent, la GMAO vient s’intégrer dans un système d’informations déjà existant (logiciel de commande, ERP ou autre), nécessitant bien souvent une double saisie des informations. Des passerelles peuvent être développées par votre fournisseur, mais celles-ci ont bien évidemment un coût ! Il faudra donc estimer si un tel investissement n’est pas plus rentable que de forcer ses utilisateurs à ressaisir chaque commande reçue, perte de temps et bien souvent de motivation.

 

Logiciel trop consommateur de temps

Une ergonomie mal pensée, une absence de communication inter-outils, des fonctionnalités trop lourdes et peu adaptées à votre besoin, et vous vous retrouvez vite avec une véritable usine à gaz, lourde et complexe à alimenter. On passe au final beaucoup trop de temps à renseigner le produit plutôt qu’à l’utiliser, le gain en temps est minime (voire inexistant !), et là encore une certaine lassitude chez l’utilisateur peut se faire ressentir. Au delà des problématiques de coût, il faut absolument choisir un produit adapté à vos besoins.

 

Coûts trop élevés

Quand on parle coût, on parle bien sûr du coût d’acquisition, mais aussi des frais annexes comme les mises à jour, les formations ou encore les passerelles informatiques à faire développer. Il est donc primordial de prendre en compte ces différents coûts lors de l’étude de votre projet, et bien faire attention aux différents « coûts masqués » (mises à jour payantes, hotline surtaxée etc…)

 

Refus du changement

Nous avons tous nos habitudes – bonnes ou mauvaises – et il est souvent bien compliqué d’en changer. Installer (ou changer) un logiciel de GMAO, c’est revoir complètement sa façon de travailler avec l’outil informatique, et devoir se soumettre à certaines contraintes, notamment en terme de saisies. Il faut donc à tout prix impliquer les utilisateurs pour que ceux-ci fassent les efforts nécessaires à la bonne alimentation de l’outil.

jan 21

Les raisons à la mise en place d’une GMAO

Connaissance complète de vos équipements

Pour réaliser une maintenance efficace, il vous faut tout d’abord avoir une connaissance de vos équipements. Un logiciel de GMAO vous permettra de centraliser toutes les informations sur vos équipements en un référentiel unique.

 

Partage des connaissances

Que ce soit pour diffuser l’information entre des postes (jour/nuit etc…) ou pour assurer une pérennité de l’information lors d’un changement de personnel, votre GMAO doit vous assurer un partage des connaissances entre vos différents personnels.

 

Traçabilité des interventions

Pour assurer un suivi précis, ou pour le respect d’une norme (audit, normes ISO etc…), la traçabilité de l’information est aujourd’hui un élément clé, que doit vous apporter votre logiciel.

 

Aide à l’amélioration du service

Votre GMAO vous apportera également une précieuse aide pour améliorer la qualité du service maintenance. Vous pourrez, par exemple, très simplement comparer le coût annuel de vos réparations avec un coût de remplacement d’un équipement. Vous pourrez également voir les pièces défaillantes, ou le manque de préventif sur certains équipements.

 

Plan de maintenance

Dans tout domaine, il faut pouvoir prévoir et anticiper. Votre logiciel de GMAO va vous apporter une aide précieuse à l’aide d’un plan de maintenance préventive. Cumulé à votre historique curatif, vous pourrez alors définir précisément vos besoins, que ce soit en termes de personnel, ou encore de pièces de rechange

 

Meilleure maîtrise des coûts

En plus de prévoir et anticiper, vous pourrez évidemment améliorer votre maîtrise des coûts, en anticipant des commandes de pièces, « lissant » au mieux vos personnels (intérimaires ou autre) etc..

 

Indicateurs divers

MTBF, MTTR, taux de disponibilité etc… Votre GMAO vous permet d’obtenir très facilement ces différents indicateurs. Certaines vous permettent même, dans le cadre de l’amélioration du service, d’obtenir diverses statistiques sur notamment le taux de préventif réalisé, ou le délai moyen de réponse à une demande d’intervention.

jan 18

Pourquoi mettre en oeuvre une GMAO ?

Aujourd’hui, dans nos entreprises modernes, la maintenance ne peut plus se résumer à des taches d’entretien basiques.

Il faut anticiper les pannes, afin de réduire les coûts et améliorer la productivité. En anticipant les pannes, vous évitez de gérer un stock surabondant et des pannes machines trop longues, et des coûts de pertes de production liés.

Le choix d’une GMAO s’avère donc crucial pour l’amélioration du service maintenance.